Bases

La dignité de chaque femme est inviolable en vertu de l'Article 1 de la Loi fondamentale.

L’Article 2 stipule que chaque femme a droit à l'épanouissement libre de sa personnalité et à l'intégrité physique. La protection des femmes et des enfants contre les violences constitue ainsi une tâche étatique obligatoire.

Le mouvement des femmes des années 70 et 80 a levé le tabou sur les violences faites aux femmes et à leurs enfants dans le milieu familial. La fondation de foyers pour femmes est l'un des fruits de ce mouvement de femmes. Par la suite, le travail de conseil et de soutien, réalisé avec les femmes et leurs enfants victimes de violences, a été perfectionné et professionnalisé. Les foyers d'accueil pour femmes sont aujourd'hui une composante incontournable du système d'aide public. Nous percevons notre travail dans la tradition de cette évolution.